Back from Kamayuras 2016

Cette galerie contient 14 photos.


Galerie | Laisser un commentaire

Thaïlande 2015


NIC_4439 sdc 001 NIC_4470 NIC_4423 NIC_4404 NIC_4400 NIC_4366 NIC_4316 NIC_4253 DSC_0181 DSC_0062 DSC_0056

Publié dans Informations | 1 commentaire

International Fishing Center se présente au Challenge Européen de l’Erne


Capture

11108237_907585709293398_8638943465767658706_n

 

Publié dans Non classé | 1 commentaire

Nouvelles du front : Départ pour l’Irlande


C’est un retour aux sources de la pêche du brochet. Tout avait commencé en août 1998 au cours d’un voyage mémorable avec le club ESOX dans le comté de LEITRIM à Drumshambo. J’y retournerai 5 fois entre 1999 et 2003 avant de passer à autre chose et découvrir la Finlande, la Suède, la Hollande, le Canada, la Mongolie et le Kazakhstan pour ne citer que les destination où on peut rencontrer maître ESOX.

Quelques 850 brochets plus tard, me revoilà sur les terres celtiques des Pubs et de la Guinness, du groupe The Corrs, et des vainqueurs du tournois des 6 nations de rugby. La revanche sera dimanche prochain avec un Toulon – Munster qui risque de piquer !

Cette fois, c’est sous l’impulsion de Patrice que nous retournons en Irlande chez Michel et Olivier NEUVILLE dont j’ai fait la connaissance lors de notre fantastique voyage sur le Grand Lac des Esclaves l’année dernière. Cela fait plaisir de les retrouver.

En attendant de vous faire partager nos prises, voici des photos de jolis poissons capturés par Thomas ce week-end. Je l’ai rencontré lors d’un voyage en Thaïlande et c’est un passionné de toutes les pêches et il détient déjà un nombre impressionnant de belles prises.

Mais à partir de mercredi, le brochet reprendra ses droits sur ce BLOG 🙂

P1090114 P1090115 P1090119 P1090120

Publié dans Non classé | 1 commentaire

Snakehead experience !


Deux jours à Khon Kaen à la recherche du Snakehead. Ici la pêche se pratique en barque en bois, très étroite et très instable. Les eaux sont très hautes et le poisson est disséminé dans des étendues impressionnantes couvertes d’herbiers. Seules les grenouilles arrivent à pêcher correctement. Dès que je veux essayer un autre leurre, mon gondolier m’indique que ce n’est pas bon et qu’il faut remettre la grenouille.

NIC_7316

La première journée se solde par un capot : dure réalité de la pêche en milieu naturel. La soirée se déroule en compagnie de Thaïlandais et au cours d’une soirée de charité, nous rencontrons les deux plus fameux concepteurs de leurres grenouilles de Thaïlande.

A l’issu de la soirée, l’un d’entre eux nous invite à venir visiter son atelier et nous en profitons pour acquérir des leurres providentiels …

Aujourd’hui, nous avons remis ça … Dès 6h30, j’ai armé mes deux cannes avec des grenouilles achetées la veille ; une orange à hélice sur l’une et une jaune à palette sur l’autre. LE soleil et enfin présent et mes grenouilles survolent les herbiers comme si de rien n’était ou presque car les accroches sont relativement fréquentes. Après quelques timides attaques, c’est vers 11h que je capture mon premier snakehead.

NIC_7325 NIC_7336

J’ai l’impression d’avoir attrapé un spécimen rare mais il s’agit en fait d’un juvénile de Giant Snakehead. Il ne reste plus que l’après-midi pour remplir la mission.

Sans lâcher mes deux leurres fétiches, je continue à envoyer mes grenouilles à la recherche du graal.

Finalement, une heure avant la fin de la session de pêche, dans un herbier ou ma grenouille aura été dans l’eau que très peu de temps, un magnifique Giant Snakehead est venu récompenser mon obstination.

NIC_7372

NIC_7398

Fin du voyage.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Journée de transition


Direction Konkaen pour traquer le Snakehead, principal objectif du séjour.

6h de route de Bangkok et arrivé de nuit sur le secteur. Vivement demain.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Troisième journée : mission Pirarucu


Même si ce n’est pas franchement l’Amazonie ici, se mesurer avec le plus grand poisson d’eau douce, c’est une expérience à vivre …

NIC_7187

NIC_7182

Malheureusement, je ne pourrais vous montrer que ce spécimen de 50kg car mon monstre de 2m et 70kg s’est fait la malle avant que la photo ne soit prise … C’est très compliquer de prendre ce poisson en photo car ses mouvements imprévisibles peuvent s’avérer très dangereux pour ceux qui le porte. Vaut mieux donc rester sur la terre ferme.

Je l’ai appris un peu tard.

Bilan de la journée : 3 Pirarucu (40kg, 50kg et 70kg) et 4 Pirarara dont une belle de 30kg environ.

NIC_7164

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire